L'actualite

Interview de Julien Pasinetti, locataire gérant, Carrefour Bio

Toute la Franchise : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Franchise Carrefour Bio Paris Julien PasinettiJulien Pasinetti : J’ai 31 ans et je suis locataire gérant d’un magasin Carrefour Bio dans le 15e arrondissement de Paris depuis juin 2015. Ayant fait toute ma carrière dans la grande distribution, d’abord comme simple employé de caisse pour payer mes études puis comme adjoint de magasin, j’ai voulu à mon tour devenir mon propre patron dans ce secteur d’activité.

TLF : Pourquoi avoir créé votre société avec Carrefour ? Avez-vous consulté des concurrents de votre enseigne ?

JP : J’ai souhaité ouvrir mon magasin grâce au système mis en place par Carrefour Proximité qui permet à de jeunes entrepreneurs d’ouvrir leur propre magasin en franchise.

L’intérêt est de n’avoir à apporter qu’un minimum de capital, à partir de 7500 euros, et de profiter de la notoriété et de la structure du Groupe Carrefour.

TLF : Etiez-vous de la profession avant de vous lancer ? 

JP : J’étais effectivement de la profession avant de me lancer dans la franchise. J’ai connu tous les postes dans les magasins de proximité ce qui m’a énormément été utile dans mon rôle de franchisé. Notamment en ce qui concerne la transmission des méthodes de travail à mes collaborateurs.

TLF : Comment avez-vous été et êtes-vous toujours accompagné dans votre activité ?

JP : Carrefour apporte un soin tout particulier à l’accompagnement de ses franchisés.
Depuis l’ouverture de mon magasin, et aujourd’hui encore, je garde toujours la même relation de confiance aussi bien avec ma directrice d’enseigne : Mme Champion, qu’avec ma conseillère franchise : Mme Saiche. L’accompagnement ce fait de manière tout à fait professionnelle et sereine.

TLF : La formation vous a-t-elle permis concrètement de démarrer votre activité dans des conditions optimales ?

JP : La formation en amont de la prise de mon magasin a été très bénéfique. Cette formation est divisée en deux parties :

  • Le premier acte se déroule nécessairement sur un mois il s’agit d’une formation théorique en magasin école. Cette formation a pour but de nous apprendre à utiliser les outils nécessaires au fonctionnement de notre futur magasin mais également à nous former aux diverses situations que nous serions amenées à rencontrer en magasin.
  • Le second acte est une formation en magasin dont la durée est définie par l’enseigne. Cette immersion en magasin a pour but de mettre le futur franchisé dans des mêmes conditions réelles afin de mettre en application toutes les notions apprises durant la formation au magasin école.

TLF : Votre franchiseur a-t-il concrètement respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé ?

JP : Au terme de ma première année en franchise je peux effectivement affirmer que mon franchiseur a respecté tous les points sur lesquels il s’était engagé, à savoir : me fournir un magasin clé en main et m’accompagner dans le développement de mon affaire.

TLF : Comment se passent les relations avec vos collègues franchisés ? L’esprit réseau est-il réellement effectif ?

JP : Mon cas est assez particulier puisque je suis franchisé du troisième magasin Carrefour Bio en France et, depuis l’ouverture de mon magasin, j’ai formé quasiment la totalité des nouveaux franchisés dans le bio. De ce fait j’ai gardé le contact avec tous mes collègues et, s’ils ont besoin de quelque chose ou qu’ils ont une interrogation, je suis toujours là.
Du fait que le parc de magasins bio est encore peu développé, l’ensemble des franchisés Carrefour Bio se connaissent et se contactent régulièrement. On ressent vraiment cet esprit réseau et cette solidarité entre nous. C’est vraiment très agréable. Nous sommes pour l’instant en « petit comité » mais nous savons bien que Carrefour va fortement développer son enseigne Carrefour Bio car elle est porteuse d’un bel avenir.

TLF : En termes de chiffre d’affaires, avez-vous atteint vos objectifs ?

JP : Sans révéler le chiffre d’affaires de mon magasin je peux affirmer que mes objectifs sont atteints. Mon magasin est rentable, mon chiffre d’affaires progresse et ma clientèle est très heureuse de venir dans mon magasin. Vous l’aurez compris : je suis plus que satisfait !

TLF : Quelles actions menez-vous pour développer votre C.A et vos clients ?

JP : Pour continuer à développer mon chiffre d’affaires et à satisfaire mes clients, je m’efforce, avec mes collaborateurs, d’avoir en permanence un magasin bien achalandé et propre et de toujours fournir à mes clients un accueil des plus agréables.

TLF : Avec le recul, le concept Carrefour Bio est-il bien positionné et bien justifié sur votre marché ?

JP : Avec mon expérience de plus d’un an, j’ai effectivement assez de recul pour pouvoir dire que mon magasin correspond à une demande forte de mes clients dans le secteur du Bio. Le concept Carrefour Bio est un concept qui plait énormément à nos clients car ils trouvent tout ce dont ils ont besoin dans des magasins propres et clairs. En effet le positionnement de Carrefour était de rendre le bio accessible à tous par la clarté des rayons, permettant aux clients de ne pas se sentir perdu, mais également en termes de prix, en faisant profiter aux franchisés des moyens logistiques dont dispose le Groupe Carrefour. La proximité avec nos clients, nous permets de rapidement connaitre leurs goûts et répondre à leurs attentes, ce qui génère leur satisfaction et fidélisation.

TLF : L’analyse que vous avez menée avant d’ouvrir un Carrefour Bio corrobore-t-elle votre vécu sur le terrain ?

JP : Je n’ai eu aucune mauvaise surprise depuis que j’ai ouvert mon magasin. Mon vécu en magasin correspond exactement à ce à quoi je m’attendais.

TLF : Auriez-vous pu mener à bien ce projet en étant seul ?

JP : Il m’aurait été difficile de créer seul mon activité car l’apport financier initial n’aurait pas été le même et le fait d’avoir un grand groupe tel que Carrefour derrière nous est un facteur à ne pas négliger !

TLF : Si c’était à refaire, signeriez-vous à nouveau avec Carrefour ?

JP : Si c’était à refaire il ne fait aucun doute que je signerais de nouveau avec mon franchiseur, mon expérience personnelle est des plus positives et à aucun moment je n’ai regretté mes choix.

TLF : Quels conseils donneriez-vous aux candidats intéressés par l’ouverture d’un Carrefour Bio ? 

JP : Mon conseil serait de ne pas hésiter à se lancer car le groupe Carrefour met tout en œuvre pour nous aider à réussir. Le système de franchise proposer par le Groupe Carrefour offre la possibilité à toute personne rigoureuse et motivée de devenir son propre entrepreneur tout en minimisant les risques.
www.toute-la-franchise.com